“Commençons par écarter tous les faits, pour nous en tenir aux choses sérieuses, les légendes.”  Régis Debray

 

L'Homme Nouveau

L’Homme Nouveau

#1 Ernesto Guevara : la naissance d’un Homme
Récit & théâtre d’archives
Avant même de se transformer en mythe, Ernesto Guevara s’est construit en tant qu’Homme.
Dans un premier temps, nous proposons de se poser ces questions là :
Comment est-il devenu l’homme intransigeant et exigent que l’on connaît, aussi admiré que craint ? Comment s’est forgé son caractère ? Quelles expériences l’ont mené à se politiser et à choisir une vie de baroudeur plutôt que de rester dans la petite bourgeoisie dont il est issu ? Quelles étapes a-t-il suivi pour devenir un guerrillero internationaliste, ce qu’il considérait comme étant la forme ultime de l’être humain ?
A partir des écrits de Guevara, une comédienne seule en scène tente de répondre à ces questions en suivant son parcours. Nous traversons sa vie, à partir de ses voyages de jeunesse en Amérique Latine, ses premières rencontres avec la pauvreté, ses amitiés politiques, en passant par sa rencontre avec Fidel à Mexico, jusqu’à arriver à sa mort en Bolivie.
Pour accompagner ses mots, la présence d’archives (essentiellement photos) nous plonge en immersion dans cette vie extraordinaire. Les images surgissent de cinq caisses de munitions pour former une sorte de grande frise en théâtre de papier…
Ce volet a été créé en partie lors d’une résidence à CICLIC (l’agence régionale du Centre pour le livre, l’image et la culture numérique).

#2 Le Che : la naissance d’un Mythe
Théâtre & marionnette
Une fois que Ernesto Guevara est devenu un Homme, il va maintenant franchir une autre étape : devenir un mythe.
La première étape de cette transformation est la rencontre avec Castro, dont on pourrait penser qu’il n’est que le seul responsable de mythification de Guevara.
Mais l’Histoire n’est pas si simple. Car si le Che a été manipulé par Castro, il l’a également été depuis toujours par la maladie, par ses envies de voyage, par ses lectures, par ses idées, par le mythe qui s’est construit autour de lui… et il a aussi accompagné lui-même la construction de ce mythe par son incorruptibilité qu’il s’appliquait à rendre visible, par sa volonté de rester avant tout guérillero
et son refus de prendre le pouvoir, par sa fuite en avant permanente vers toujours plus d’idéal, par surtout son lien permanent avec la mort, avec sa mort. Manipulé donc, mais aussi manipulateur à ses heures.
La question de manipulation étant centrale, c’est avec une marionnette que nous choisissons de répondre. à ces questions. La marionnette est le Che mythique, tandis que Fidel et Ernesto sont interprétés par deux comédiens.

Nous tenons à informer les personnes souffrant d’épilepsie que le volet « Le Che : la Naissance d’un Mythe » contient des scènes utilisant des lumières stroboscopiques pouvant les incommoder.

Distribution

#1 Ernesto Guevara : la naissance d’un Homme
Récit & théâtre d’archives

Jeu et manipulation d’archives : Cécile Hurbault
Écriture et mise en scène : Grégo Renault et Cécile Hurbault.

#2 Le Che : la naissance d’un Mythe
Théâtre & marionnette

Jeu : Quentin Delépine, Philippe Fauconnier, Cécile Hurbault
Mise en scène : Cécile Hurbault
Complicité artistique : Grego Renault
Construction de la marionnette : Pascale Toniazzo, Cécile Hurbault, Kristof Legarff
Conseil manipulation : Pascale Toniazzo
Création lumière et régie : Simon Laurent
Création musicale : Cécile Hurbault, Quentin Delépine

 

Partenaires

Coproductions : L’Hectare, Scène conventionnée et Pôle régional pour les arts de la marionnette et le théâtre d’objet – Vendôme, Le Sablier, Pôle des Arts de la Marionnette en Normandie – Ifs / Dives-sur-Mer
Accueils en résidences : Espace Malraux de Joué les Tours, Puits Manu à Beaugency, l’Escale de Saint Cyr sur Loire, le Sablier à Dives sur Mer, TGP à Frouard, Ciclic Animation Vendôme – L’Hectare, EFFIGIE(s) THÉÂTRE à la Fabrique de Meung sur  Loire.
Subventions : aide à la résidence à l’espace Malraux DRAC Centre Val de Loire, aide à la création DRAC Centre Val de Loire et soutien à la création Région Centre-Val de Loire, SPEDIDAM.
Soutien : Scèn’O Centre avec Région(s) en Scène(s)

Première le 3 novembre 2018

  en ouverture du festival « Petites Formes Mouvantes et Émouvantes »

organisé par EFFIGIE(s) THÉÂTRE à la Fabrique de Meung sur Loire

Informations pratiques

Durée du spectacle : 55 min par volet
À partir de : 12 ans
Jauge : jusqu’à 150 personnes
Espace de jeu
minimum :
8 m x 8 m

Lieu idéal : en salle
Montage : 1 service
Équipe : 1 ou 2 personnes (volet 1) / 5 ou 6 personnes (volet 2)
Tarif : nous consulter

Contacts cie :
contact@jeuxdevilains.com
06 37 87 43 61

Contact artistique : 
Cécile Hurbault,
cecile@jeuxdevilains.com

Compagnie Jeux de Vilains :
29 rue de la Mairie 45740 Lailly-en-Val

 Photos de la création et des répétitions 

La compagnie Jeux de Vilains

Jeux de Vilains est conventionnée par la Mairie de Lailly en Val et subventionnée suivant ses projets par le Conseil Général du Loiret, la Région Centre, la DRAC Centre, l’Union Européenne, la Commission Européenne, la Direction Régionale de la Jeunesse et des Sports. Elle dispose des licences d’entrepreneur de 2ème et 3ème catégorie, de l’agrément Jeunesse et Éducation populaire.

Son histoire

Jeux de Vilains, compagnie de théâtre professionnelle créée en 2005 et située à Lailly en Val, entre Blois et Orléans, est née de la rencontre de Cécile Hurbault et Grégo Renault. Très vite, ils sont rejoints par d’autres membres et la structure compte aujourd’hui deux co-responsables et une trentaine de salariés intermittents par an. Jeux de Vilains était une association loi 1901 qui s’est transformée en Société Coopérative d’Intérêt Collectif au 1er juillet 2013.

Son projet

Dès le départ, la compagnie a pour volonté de proposer un théâtre exigeant et populaire, ni élitiste, ni populiste, axé sur l’utilisation de techniques de théâtre (marionnette, masque, escrime…) et sur une réflexion autour des traditions de ces techniques, avec toujours une forte volonté d’ouverture aux autres, dans un esprit d’éducation populaire.

La compagnie, fortement ancrée sur son territoire, développe trois pôles d’activités :

– la création de spectacles (six actuellement en tournée),

– les actions culturelles (animation d’ateliers, expositions, rencontres…),

– les programmations culturelles (programmation toute l’année en AMACCA et organisation d’un festival en juin).

La marionnette

Jeux de Vilains mène un travail autour de la marionnette depuis ses débuts. Que ce soit pour son premier spectacle, « Le Nez de Cochon de Cyrano », ou  depuis 2007 avec des résidences et coproductions qui ont eu lieu entre la France et l’Indonésie autour de la marionette d’ombres d’Asie du Sud-Est, et qui ont abouti à la création du spectacle « Le Mahâbhârata ». Au delà des spectacles, la compagnie a axé son action culturelle autour de l’utilisation de ce moyen d’expression, à travers des ateliers de découverte et de création des marionnettes d’Asie du Sud-Est, ou encore lors de séances d’art thérapie. L’étude du Bunraku japonnais et un voyage de recherche à Cuba ont conforté Cécile Hurbault et Grégo Renault dans leur volonté d’explorer un nouveau mythe sous une forme marionnettique.

L’avenir

Les projets à venir s’écrivent collectivement au sein de la SCIC, en gardant en tête l’esprit de ce qu’est la compagnie depuis le début.

Le projet artistique actuel, dans la suite du travail autour de l’Asie du Sud-Est, s’oriente plus particulièrement sur la question du mythe.

Extrait de répétitions

Une semaine de résidence entre le Puits Manu de Beaugency et La Fabrique de Meung sur Loire, au mois de Juillet 2018. Travail sur le volet « Le Che : la naissance d’un Mythe ».

Cécile Hurbault

Marionnettiste, directrice du projet, écriture et mise en scène

Grégo Renault

Écriture et mise en scène

Pascale Toniazzo

Construction de la marionnette, conseil manipulation

Kristof Legarff

Construction de la marionnette

Suivez l’Homme Nouveau !