L’Homme Nouveau

Spectacle de théâtre et marionnette autour du mythe de Che Guevara

Récits de l’homme,
manipulations du mythe.
« Trois chercheurs se lancent à décortiquer la vie d’Ernesto Guevara, en fouillant dans ses carnets de voyage, les archives et les anecdotes pour mieux comprendre ce qui va mener ce jeune argentin issu de la petite bourgeoisie sur les chemins de la révolution, et comment est apparue cette figure. Pendant cette recherche, le mythe va venir leur rendre visite. Le Che (marionnette réaliste troublante) finit par arriver malgré eux, comme un fantôme qu’ils ont invoqué sans le vouloir. »

Le spectacle en vidéo !

Découvrez l’Homme Nouveau en images…

Distribution

Théâtre & marionnette

Jeu : Quentin Delépine, Philippe Fauconnier, Cécile Hurbault
Mise en scène : Cécile Hurbault
Complicité artistique : Grego Renault
Construction de la marionnette : Pascale Toniazzo, Cécile Hurbault, Kristof Legarff
Conseil manipulation : Pascale Toniazzo
Création lumière et régie : Simon Laurent
Création musicale : Cécile Hurbault, Quentin Delépine
Création du costume de la marionnette : Paula Dartigues
Construction machine : Ludovic Meunier
Couture des costumes : Odile Renault
Chargé de communication : Rémy Saysanavongphet

 

Partenaires

Coproductions : L’Hectare, Scène conventionnée et Pôle régional pour les arts de la marionnette et le théâtre d’objet – Vendôme, Le Sablier, Pôle des Arts de la Marionnette en Normandie – Ifs / Dives-sur-Mer
Accueils en résidences : Espace Malraux de Joué les Tours, Puits Manu à Beaugency, l’Escale de Saint Cyr sur Loire, le Sablier à Dives sur Mer, TGP à Frouard, Ciclic Animation Vendôme – L’Hectare, EFFIGIE(s) THÉÂTRE à la Fabrique de Meung sur  Loire.
Subventions : aide à la résidence à l’espace Malraux DRAC Centre Val de Loire, aide à la création DRAC Centre Val de Loire et soutien à la création Région Centre-Val de Loire, SPEDIDAM.
Soutien : Scèn’O Centre avec Région(s) en Scène(s)

Prochaines dates :

Le 6 février 2020 au Centre Culturel Louis Aragon de Saint-Florent sur Cher pour les rencontres professionnelles « Jeudiffusion » organisées par le Synavi Centre-Val de Loire.

Informations pratiques

Durée du spectacle : 1h15 min par volet
À partir de : 12 ans
Jauge : jusqu’à 150 personnes
Espace de jeu
minimum :
8 m x 8 m

Lieu idéal : en salle
Montage : 1 service
Équipe : 3 ou 4 personnes
Tarif : nous consulter

Contacts cie :
contact@jeuxdevilains.com
06 37 87 43 61

Contact artistique : 
Cécile Hurbault,
cecile@jeuxdevilains.com

Compagnie Jeux de Vilains :
29 rue de la Mairie 45740 Lailly-en-Val

 Photos de la création et des répétitions 

La compagnie Jeux de Vilains

Jeux de Vilains est conventionnée par la Mairie de Lailly en Val et subventionnée suivant ses projets par le Conseil Général du Loiret, la Région Centre, la DRAC Centre, l’Union Européenne, la Commission Européenne, la Direction Régionale de la Jeunesse et des Sports. Elle dispose des licences d’entrepreneur de 2ème et 3ème catégorie, de l’agrément Jeunesse et Éducation populaire.

Son histoire

Jeux de Vilains, compagnie de théâtre professionnelle créée en 2005 et située à Lailly en Val, entre Blois et Orléans, est née de la rencontre de Cécile Hurbault et Grégo Renault. Très vite, ils sont rejoints par d’autres membres et la structure compte aujourd’hui deux co-responsables et une trentaine de salariés intermittents par an. Jeux de Vilains était une association loi 1901 qui s’est transformée en Société Coopérative d’Intérêt Collectif au 1er juillet 2013.

Son projet

Dès le départ, la compagnie a pour volonté de proposer un théâtre exigeant et populaire, ni élitiste, ni populiste, axé sur l’utilisation de techniques de théâtre (marionnette, masque, escrime…) et sur une réflexion autour des traditions de ces techniques, avec toujours une forte volonté d’ouverture aux autres, dans un esprit d’éducation populaire.

La compagnie, fortement ancrée sur son territoire, développe trois pôles d’activités :

– la création de spectacles (six actuellement en tournée),

– les actions culturelles (animation d’ateliers, expositions, rencontres…),

– les programmations culturelles (programmation toute l’année en AMACCA et organisation d’un festival en juin).

La marionnette

Jeux de Vilains mène un travail autour de la marionnette depuis ses débuts. Que ce soit pour son premier spectacle, « Le Nez de Cochon de Cyrano », ou  depuis 2007 avec des résidences et coproductions qui ont eu lieu entre la France et l’Indonésie autour de la marionette d’ombres d’Asie du Sud-Est, et qui ont abouti à la création du spectacle « Le Mahâbhârata ». Au delà des spectacles, la compagnie a axé son action culturelle autour de l’utilisation de ce moyen d’expression, à travers des ateliers de découverte et de création des marionnettes d’Asie du Sud-Est, ou encore lors de séances d’art thérapie. L’étude du Bunraku japonnais et un voyage de recherche à Cuba ont conforté Cécile Hurbault et Grégo Renault dans leur volonté d’explorer un nouveau mythe sous une forme marionnettique.

L’avenir

Les projets à venir s’écrivent collectivement au sein de la SCIC, en gardant en tête l’esprit de ce qu’est la compagnie depuis le début.

Le projet artistique actuel, dans la suite du travail autour de l’Asie du Sud-Est, s’oriente plus particulièrement sur la question du mythe.

Cécile Hurbault

Marionnettiste, directrice du projet, écriture et mise en scène

Grégo Renault

Écriture et mise en scène

Pascale Toniazzo

Construction de la marionnette, conseil manipulation

Kristof Legarff

Construction de la marionnette

Suivez l’Homme Nouveau !